University of Pittsburgh

Au-delà de Borges: les "épistémologies transversales"

Borges disait qu'il mettait moins de fierté dans ses écrits que dans ses lectures. Et il est vrai que souvent ses imitateurs sont de piètres écrivains, tandis qu'un véritable "borgesien" se caractérise par la qualité de sa lecture. Aussi, le Centre a-t-il comme mission non pas l'exégèse de l'écriture de Borges (bien qu'il ne l'exclue pas), non pas sa personne historique, mais, d'une certaine façon, sa forme de "lire". Sa forme de lire le livre, cet univers. Sa forme de lire l'univers, ce livre...

Cela configure un certain "style", qui combine, et quelquefois brouille savamment, des genres incompatibles. Profondément philosophe de la poésie et poète de la philosophie, il présente chacun de ses écrits comme une énigme ontologique. Et réciproquement, un récit ou un poème assume souvent chez lui l'allure d'un traité.

Ce "style" de lecture des choses qui caractérise Borges peut être assimilé àune pratique d' "épistémologies Transversales". Cette transversalité n'est pas un nouveau cas d' "interdisciplinarité", car il s'agit moins ici d'une confluence de méthodologies que d'un déplacement épistémologique d'un champs de pertinence vers un autre (quelque chose comme un "hypallage" scientifique...). Tel est le point de départ de l'aventure du Centre.